Histoire de la ville

Au temps des Romains, on l’appelait Duroclarum

Bien qu’une présence humaine soit confirmée par l’existence d’un camp gaulois, il faut attendre l’invasion romaine pour que Duroclarum (belle agglomération) connaisse une importante civilisation.

La vague de construction des abbayes semble aussi avoir atteint Ducler (nom médiéval de Duclair) puisqu’un partage effectué par saint Ouen, entre saint Philibert et Saint Wandrille, révèle l’existence d’une abbaye Saint-Denis à Duclair en 671. Celle-ci aurait été détruite par les Vikings au Ixe siècle. Mais comme il s’agit ici de l’unique mention de cette abbaye, il pourrait ne s’agir que d’une importante église.

En savoir plus sur l’église 

Duclair constitue dès le XIe siècle, une baronnie dont le chef est situé dans le Manoir de la Cour du Mont (où les moines de Jumièges rendaient justice). De nombreuses anciennes mentions évoquent les moulins de Duclair vers 1180, le port en 1135 et l’église en 1147.

En savoir plus sur la Cour du Mont

Le village est également à cette époque bourg de marché, depuis le 7 juin 1198 quand le roi d’Angleterre, duc de Normandie, Richard Cœur de Lion, l’établit en faveur des religieux le mardi de chaque semaine.

En savoir plus sur le marché

La population de la paroisse est par deux fois décimée par la peste au XIe siècle puis en 1479. Une léproserie, aujourd’hui détruite, s’installa jusqu’à la fin de l’épidémie dans la cour du Château du Taillis. www.chateau-du-taillis.com

L’histoire militaire de la ville est assez mouvementée. Elle subit l’occupation des Anglais en 1360 pendant la Guerre de Cent Ans. Durant les guerres de religion, l’église est pillée par les protestants. Après l’horreur de la Première guerre mondiale, tout recommence à Duclair le 29 mai 1940. La population duclairoise se réfugie alors sous les falaises. La « Bataille de Duclair » avait pour les alliés deux buts : couler le bac et bouter l’ennemi hors la ville. Mais le bac restera à flots, et servira même à la fuite des soldats allemands, fin août 1944.

Les bacs ont toujours eu un rôle stratégique important. Avant la construction des ponts de Tancarville, Brotonne et Normandie, c’était le seul moyen de traverser la Seine.

Aux XVIe et XVIIe siècles, une importante fabrique de bière fonctionne à Duclair. Vers 1895, Mustad implante une usine de fabrication de clous pour fers à chevaux et une visserie. L’usine a fermé ses portes en 1991.

Au début du XXe siècle, il existait à Duclair une des plus pittoresques figures que la ville ait connues : La mère l’amour. Celle-ci, en plus de débiter de la bière dans sa taverne troglodytique, vendait des journaux et des cartes postales à son effigie. Son image a donc fait le tour du monde, car sa clientèle était constituée des nombreux voyageurs qui venaient à l’Hôtel de la Poste déguster le fameux « Canard au Sang à la Denise ».

Pour plus de détails, se reporter aux ouvrages suivants ou contacter la Maison du Tourisme. F. Aubert, Duclair un Regard sur le passé, recueil de cartes postales commentées sur Duclair entre 1900 et 1930 Sodimpal 2002. G. Fromager, Le Canton de Duclair à l’aube du XXe siècle, Sodimpal 1986, site. G. Fromager, Le Canton de Duclair de 1900 à 1950, Sodimpal 1993. P. Bonmartel, Histoire du patrimoine industriel de Duclair-Yainville-Le Trait, Bertout, 1998. P. Sorel, Histoire de Duclair, Groupe archéologique du Val de Seine. Le Patrimoine des Communes de la Seine-Maritime, Flohic Éditions, 1997. J.-P. Derouard et G. Fromager, article dans le Chasse-Marée de septembre 1991. Le Pucheux, Bulletin de recherches d’histoire et traditions normandes (article sur le bac n°14).
Fête du plein air, journal d’avant 1939 mais date imprécise, avec article sur Duclair signé de M. Spalikowski, Melle Gérard, M. Candelier.

HOMMAGE AUX MORTS DE GUERRE

« Ceux dont la multitude forme les vagues d’assaut n’ont pas de récompense. Ils courent se jeter dans un effroyable néant de gloire. On ne pourra jamais accumuler même leurs noms, leurs pauvres petits noms de rien. » (Henri Barbusse – Le Feu)

Il n’est pas un petit village, un hameau en France qui n’ait vu plusieurs de ses enfants tués à la Grande Guerre et à la Seconde guerre mondiale.
Duclair a payé également un lourd tribut, particulièrement à la guerre de 14-18.
Leur sacrifice a été fait au nom de la liberté et de la défense de la patrie. Nous ne pouvons les oublier.

Cet article est destiné à élever un nouveau monument aux morts virtuel pour que leur mémoire soit plus facilement accessible aux jeunes citoyens français et au monde entier et ce, pour les décennies futures.

MORTS DE LA GUERRE 1914-1918

Le monument aux morts de DUCLAIR compte 72 noms de morts à la guerre de 14-18.

Soldats morts à la guerre de 1914-1918 figurant sur le monument aux morts de DUCLAIR
NOM PRÉNOM NAISSANCE DÉCÈS LIEU DU DÉCÈS DÉPARTEMENT
Aubé Henri 18/01/1890 08/04/1917 Montigny-sur-Vesle Marne
Barbey Victor Léon 08/10/1914 L’Echelle-saint-Aurin Somme
Baville Louis Charles Clément 23/04/1892 26/10/1915 Châlon sur Marne Marne
Beaudelin Robert Albert Joseph 14/08/1896 21/07/1918 Congis Seine et Marne
Bellet René Anatole Alfred 02/07/1888 20/03/1916 Lombat des Malancourt Meuse
Bénard Léon Emile 03/03/1884 23/06/1916 Fleury Meuse
Bersoult Alphonse Pascal Charles 03/07/1894 22/09/1916 Rancourt Somme
Biard Léon Jules 16/03/1879 28/09/1915 Neuville-Saint-Vaast Pas-de-Calais
Boudin Edmond Pierre 20/03/1879 28/09/1915 Tahure Marne
Chavigne Jean 07/10/1870 01/11/1914 Bourges Cher
Coignard Léon Edouard 22/07/1892 07/04/1915 La Gruerie Marne
Contremoulin Ernest Fernand 02/12/1888 09/06/1918 Plessier-de-Roye Oise
Contremoulin G Georges 22/08/1887 1916 Pas de fiche
Crevel Emile 19/07/1882 20/11/1914 Amiens Somme
Decharvois Edouard 17/06/1889 22/08/1914 Pieton Belgique
Delahays* André Charles 01/12/1892 09/10/1914 Saint-Crest Drôme
Delepine Eugène Delphin 16/10/1883 01/09/1914 Laon Aisne
Delesques* Clodimir Bertin 05/09/1891 18/03/1917 Lestayets Serbie
Delesques L Lucien Olivier 26/07/1889 22/09/1914 Château-Thierry Aisne
Démarest Emile Alphonse 29/11/1879 08/06/1916 Douaumont Meuse
Doke Henry pas de fiche 1915
Drouet* Alphonse Pierre 22/04/1883 26/09/1914 Cauroy Marne
Dubreuil Lucien Pas de fiche 27/10/1916 Verdun Meuse
Dufour Charles Pas de fiche 1916
Dufour E Edouard Marie-Joseph 18/06/1885 15/07/1915 Neuville-Saint-Vaast Pas-de-Calais
Emerald Prosper Félix Clément 25/06/1883 10/04/1917 Sinceny Aisne
Folie Maurice Louis Albert 16/10/1893 10/05/1915 Neuville-Saint-Vaast Pas-de-Calais
Gauchet Alexandre (Georges) 07/12/1878 13/05/1917 Sillery Marne
Glatigny André Pas de fiche 1920
Godalier Albert Désiré 05/11/1888 27/04/1916 secteur de Vaux Meuse
Guilbert Michel Pas de fiche 1915
Harre Raymond Pas de fiche 30/08/1918 Arreau Hautes Pyrénées
Hauchecorne Albert Léon 13/01/1898 27/05/1918 Verrizel Aisne
Hauchecorne H Henri Joseph 08/09/1895 01/11/1918 Raysieledes Belgique
Hebert Auguste Louis 18/09/1893 17/04/1915 Amiens Somme
Herment Eugène Georges 09/08/1888 17/10/1914 Cauroy Marne
Herment H Henri Gaston Joseph 24/11/1887 09/06/1918 Thiescourt Oise
Heurtault Maurice Jean 17/07/1895 11/10/1915 Taluire (?) Marne
Laine Alexandre Albert 04/08/1887 09/11/1914 Luyghem Belgique
Landrin Arthur 27/12/1891 01/12/1914 Verdun Meuse
Landrin E Eugène 23/06/1898 31/08/1918 Cuffies Aisne
Langlois Maurice Henri Albert 30/08/1897 31/05/1916 Cuisy-en-Almont Aisne
Lebourg Désiré Etienne 10/03/1886 16/10/1915 Courtals (?) Marne
Lebourg R Raymond Marcel 27/12/1890 15/07/1918 La ferme Janvier Aisne
Lecocq* Edouard Prosper Désiré 24/12/1880 23/10/1918 Thonon-les-Bains Haute-Savoie
Lecordier Ernest Auguste 25/01/1884 29/05/1918 Branges Aisne
Lecuyer Georges Achille Auguste 21/03/1885 24/10/1914 Périgueux Dordogne
Lefebvre E Eugène 09/09/1890 22/08/1914 Châtelet Belgique
Lefebvre F Fortuné Eugène 05/05/1890 17/04/1916 Fort de Vaux Meuse
Lefebvre G Georges Eugène Honoré 15/05/1882 03/10/1914 Lorient Morbihan
Lemoine Hubert Alexandre André 30/06/1894 21/06/1916 Vaux Meuse
Lenoir Louis Pas de fiche 05/06/1919 Duclair
Lepage Emile René 16/09/1887 13/09/1915 Ville-sur-Tourbe Marne
Levasseur Emile Pas de fiche 1921
Levillain Emile Jules 05/07/1898 19/08/1918 Fresnières Oise
Lostie de Kérhor* Eugène 13/02/1889 28/01/1915 Eupen Allemagne
Marchand Albert 10/10/1892 12/09/1916 Bois d’Anderlu Somme
Marchand A Armand Ismael 11/05/1896 31/08/1918 Crouy Aisne
Martel Alfred Auguste 18/06/1897 09/09/1917 Douaumont Meuse
Martel J Jules Marius Georges Félicien 09/06/1895 04/05/1915 Mametz-Fricourt Somme
Michel Paul 22/10/1877 1918
Pallu Auguste Jules Louis 02/02/1883 29/10/1914 Ferme de Luxembourg Marne
Pallu P Paul Marius André 12/08/1890 30/09/1918 Courlandon Marne
Panthou Joseph 22/06/1872 02/06/1916 Rouen Seine-Inférieure
Poissant René 31/03/1888 28/09/1914 Bois-de-Chauffour Marne
Ponty Henri Patrice 17/03/1880 16/02/1915 Cauroy-lès-Hermonville Marne
Pouette Raymond Léon 12/05/1887 09/05/1915 La Targette Pas-de-Calais
Prévost Emile Ernest 27/12/1894 05/06/1915 Neuville-Saint-Vaast Pas-de-Calais
Rinquin Lucien 27/07/1898 27/09/1918 Sainte-Marie-à-Py Marne
Romain Charles Jean-Baptiste 19/07/1895 23/10/1917 Fort de la Malmaison Aisne
Salva Arsène Albert Ernest 21/07/1889 25/05/1915 Neuville-Saint-Vaast Pas-de-Calais
Taclet Lucien Robert Henri 21/08/1889 15/12/1917 Mont-Sans-Nom Marne
Soldats natifs de DUCLAIR ne figurant pas sur le monument aux morts
NOM PRÉNOM NAISSANCE DÉCÈS LIEU DU DÉCÈS DÉPARTEMENT
Burel Charles Gaston 18/01/1891 28/04/1915 Rouen Seine-Maritime
Bruneau Charles Ambroise Alphonse 30/01/1894 15/09/1914 Chesnay Marne
Decharrois Adolphe Albert 11/01/1893 03/10/1914 Brienne-le Château Aube
Delepine L Léon Albert 24/01/1894 05/09/1916 Vermandovillers Somme

* Orthographe différente sur le monument aux morts

 

MORTS DE LA GUERRE 1939-1945

Le monument aux morts comporte 23 noms de morts de faits de guerre :
– 5 soldats morts aux combats
– 4 morts prisonniers de guerre et déporté
– 4 morts requis civils
– 10 morts victimes civiles

Nota : sur certains documents, le monument aux morts est désigné par le sigle MAM

 

NOM PRÉNOM NAISSANCE DÉCÈS LIEU DU DÉCÈS DÉPARTEMENT
SOLDATS
Abgrall Jean
Merle du Bourg Pierre 29/05/1916 01/08/1940 Poitiers Vienne
Carpentier Raymond 06/03/1914 29/05/1940 Haubourdin Nord
Gallay André 25/04/1911 15/05/1940 Launois-sur-Vence Ardennes
Gallay Roger 09/01/1917 23/05/1940 près de Stonne Ardennes
PRISONNIERS DE GUERRE
Buisson Maurice
Edde Eugène
Lacheray Raymond
DÉPORTÉ
Lefebvre Maurice 29/06/1907 15/09/1942 Auschwitz Birkenau Pologne
REQUIS CIVILS
Foucault Raymond 03/09/1944 Ludwigshaffen Allemagne
Ponty Marcel 03/09/1944 Ludwigshaffen Allemagne
Néel Jean 27/01/1944  Berlin Allemagne
Gouy Henry
VICTIMES CIVILES
Levasseur Gaston 16/07/1919 28/08/1944 Mont-Cauvaire Seine-Inférieure
Delu née Hamelet 10/07/1944 Duclair Seine-Inférieure
Fleury née Lefebvre
Leprout née Picot 12/07/1944 Duclair Seine-Inférieure
Beaudelin Denise 1930 13/07/1944 Duclair Seine-Inférieure
Augé André 30/07/1943 Yainville Seine-Inférieure
Boné Emile 19/08/1944 Duclair Seine-Inférieure
Susini Georges 26/08/1944 Duclair Seine-Inférieure
Nicolle née Defresne 19/04/1944 Duclair Seine-Inférieure
Ulrikson Strand 12/08/1944 Duclair Seine-Inférieure
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
Recherches et témoignage de Monsieur Francis AUBERT de Duclair : La destruction et l’incendie de la mairie de Duclair en 1944 ont fait disparaître la plupart des documents d’état civil. Au stade de cette étude, nous n’avons pas poussé nos recherches auprès de la préfecture de Rouen.

– ABGRALL Jean : pas de fiche sur le site « Mémoire des hommes »
– BUISSON Maurice : pas trouvé de renseignement
– EDDE Eugène : pas trouvé de renseignement
– LACHERAY Raymond : pas trouvé de renseignement
– LEFEBVRE Maurice : mort en camp de concentration
– FOUCAULT Raymond : tué lors d’un bombardement en Allemagne
– PONTY Marcel : tué lors d’un bombardement en Allemagne
– NEEL Jean : tué lors d’un bombardement en Allemagne
– GOUY Henry : pas trouvé de renseignement
– LEVASSEUR Gaston : né à Neuville-lès-Dieppe. Réfractaire STO, fusillé par les Allemands comme otage
-DELU née HAMELET : succombe à ses blessures reçues lors d’un bombardement.
– FLEURY née LEFEBVRE : pas trouvé de renseignement.
– LEPROUT Née PICOT : tuée lors d’un bombardement.
– BEAUDELIN Denise : tuée à l’âge de 14 ans lors du bombardement de la cale du bac de Berville-sur-Seine
– AUGÉ André : commerçant au Hameau de Saint-Paul et employé de la Savonnerie de Yainville. Tué lors du bombardement de son lieu de travail
– BONÉ Émile : chef-comptable aux Ets Mustad est blessé lors dans une cave dans laquelle il s’était réfugié.
– SUSINI Georges : chef de gare de Duclair, est tué sur son lieu de travail lors d’un bombardement.
– NICOLLE née DUFRESNE : tuée à Rouen lors d’un bombardement
– ULRIKSON Strand : tué suite à un accident alors qu’il se rendait sur son lieu de travail après avoir été réquisitionné par les Allemands pour creuser des tranchées le long de la route de Caudebec.